DİL > TR | EN | FR
  • Kadın Ve Boğa
  • Natemeli
  • Avusturalya
  • Hayal Kırıklığı
  • Yezidiler
  • Kent Ve Gözetleme
  • Keçi Ve Müzisyen
  • Tarım İşçileri
  • Maden atı
  • Kadın Kovanı
 
Resimleri TÜmÜ
 
 
Sergileri > Les métaphores  
Sergi Adı: Les métaphores
Başlangıç Tarihi: 2019-06-01
Bitiş Tarihi: 2019-06-09
Sergi Mekanı: A l'Institut kurde,
Adres:

Institut kurde de Paris
106, rue La Fayette, F-75010 Paris
M° Poissonnière - Gare du Nord - Gare de l’Est

Telefon: 00905352361612
Email: muzafferorucoglu@hotmail.com
Şehir: Paris
Ülke: Fransa
Sergi Hakkında:


Les métaphores

 
Samedi 1 juin 2019 - 16h00

AU
Samedi 8 juin 2019 - 19h00
  ADRESSE
Institut kurde de Paris
106, rue La Fayette, F-75010 Paris
M° Poissonnière - Gare du Nord - Gare de l’Est
Plan d'accès à l'Institut
Les métaphores


A l'Institut kurde,
Vernissage de l'exposition du peintre

Muzaffer Oruçoglu
sur le thème
Les métaphores

Le samedi 1er juin 2019
à partir de 16h00

L'exposition est ouverte au public du 3 au 8 juin 2019
de 14h00 à 19h00

Muzaffer Oruçoglu

Il est né le 20 février 1948 au village Grand Zavot, dépendant du district Gole de la province de Kars.

Après avoir fréquenté les trois classes de l'école primaire du village voisin, Petit Zavot, il a fait une année dans sa commune avant de terminer l'école primaire à Kars.

Il a également eu son brevet des collèges à Kars, avant de réussir à l'examen d'entrée à l'école des professeurs des écoles et s'inscrire au programme du Lycée à Rize. Deux années plus tard, il s'est fait inscrire au programme du Lycée préparatoire d'enseignement supérieur de Capa à Istanbul.

L'année d'après il commença les études universitaires à l'Université d'Istanbul, la Faculté des sciences, le département d'Astronomie Mathématique.

Il prit part au mouvement des étudiants en 1968.

Il fit partie de la Rédaction de la revue La Gauche turque. Il fut placé en détention en raison de ses engagements politiques lors du coup d'état du 12 Mars 1971. Il passa 13 ans dans les prisons turques, en écrivant des poèmes et des romans. Après sa sortie, il quitta le pays et se réfugia en

France. Il recommença à écrire et à peindre. Ses textes politiques et littéraires ont été publiés dans diverses revues.

En 1988, il s'est installé en Australie. Il a fréquenté l’École de peinture et de sculpture à Melbourne, Greensborough (Northern Melbourne Institute of TAFE – NMIT) pendant deux ans. Plus tard, il fréquenta pendant trois ans l'Institut royal technologique de Melbourne (RMIT), département de Public Art, où il étudia la sculpture.

Ses travaux ont été exposés dans 6 pays et soixante expositions individuelles. Il a publié une trentaine de livres dont 13 romans, 7 recueils de poèmes, 3 recueils de nouvelles et 2 contes. Il vit et travaille actuellement en Australie.
Le Monde est ma maison

L'exposition d'Oruçoglu, intitulée « Le Monde entier est ma maison », comprenait plusieurs toiles parmi lesquelles figuraient les portraits de certains écrivains du monde, ou leurs chefs d’oeuvres, ou encore, les portraits des personnages principaux de leurs oeuvres. Oruçoglu qui utilise des techniques aussi diverses que peinture à l'huile, acrylique ou résine d’eucalyptus, mélangeait des styles réaliste et surréaliste pour obtenir de nouvelles formes. L'artiste qui soutient que chaque peinture est une harmonie de couleurs et de lumière, affirme qu'elle est également une conteuse d'histoires et il utilise de manière abondante la technique du collage. Oruçoglu a réalisé jusqu'à présent une soixantaine d'expositions seule en Turquie, en Allemagne, en France, en Autriche, au Pays-Bas, en Suisse, au Royaume-Uni et en Australie et ses oeuvres traitent de la condition de la femme, de l'enfant et du travailleur/ouvrier. Il préfère appliquer une vaste panoplie de matériau sur des supports de grande taille avec toute sorte d'outil, y compris la main et le pied, et cela est devenu sa façon de peinture au fil des années. L'artiste affirme par ailleurs, que le moment où il se sent le plus libre, c'est au moment où il peint. Oruçoglu vit et travaille à Melbourne : il peint dans son atelier et dans le jardin de sa maison, situés sur une petite colline jonchée de ses sculptures.